L’interdisciplinarité en cancérologie

Journée d’étude organisée par le groupe des jeunes chercheur-e-s « Cancers et SHS »

Vendredi 27 mars 2015, 9h-16h30, MSH Paris Nord

Argumentaire

Du « bricolage » de Claude Levi-Strauss à la pensée « complexe » d’Edgar Morin, en passant par l’approche à la fois historique, philosophique et sociologique de Michel Foucault, lui-même en partie inspiré par l’épistémologie de Georges Canguilhem, la question des relations entretenues entre différentes disciplines scientifiques en vue de l’analyse du social a nourri, plus ou moins explicitement, bon nombre de travaux. Afin de clarifier la portée méthodologique de ces approches, il existe dans la littérature en sciences humaines et sociales une typologie des différents modèles de collaboration entre disciplines ou acteurs qui s’en réclament. Ainsi, alors que la pluri et la multidisciplinarité additionnent les paradigmes, la transdisciplinarité y co-construit des savoirs, et l’interdisciplinarité ambitionne d’établir entre eux de véritables connexions.

Aujourd’hui, la dynamique de personnalisation des soins en cancérologie relance les questions d’approches convoquant plusieurs disciplines, réunies ici au nom d’une prise en charge globale des patients. En effet, si cette approche holistique de l’accompagnement est intégrée largement dans les discours du champ médico-social, les récentes réformes dans le champ de la cancérologie (mise en place de Réunions de Concertations Pluridisciplinaires, développement des soins de support) soulèvent les questions du succès, de l’organisation effective et de l’idéal sous-tendu par ces modèles de prise en charge, témoignant d’une « vision globale de la maladie et du malade ».

Quelques travaux décrivent pourtant les écueils, les dangers ou les pré-requis indispensables à la mise en place de telles collaborations. La communication, les rapports de pouvoir, les normes et les innovations seront autant d’aspects interrogés, lors de cette journée d’étude, afin d’étudier la viabilité et d’évaluer la performance de ces dispositifs « interdisciplinaires ».

Programme

8h30-9h00 : Accueil des participants autour d’un café

09h00-9h15 : Introduction par les organisateurs de la journée

Matinée : La pratique interdisciplinaire comme partenaire de l’évolution des prises en charge en cancérologie

Discutant : Vinh-Kim NGUYEN (médecin et anthropologue, FMSH) – SOUS RÉSERVE

09h15-10h15 : Alvaro CARRANZA (EHESS) « L’interdisciplinarité mise à l’épreuve par l’innovation : la Réunion de Concertation Pluridisciplinaire face à l’Oncotype DX, test génomique pour le cancer du sein »

10h15-11h15 : Lionel POURTAU (Institut Gustave Roussy) « L’interdisciplinarité en oncologie par le projet : le cas de l’Unité de prévention personnalisée de Gustave Roussy »

Pause : 15 minutes

11h30-12h30 : Lucile HERVOUET (CNRS – Sciences Po Paris, Centre de Sociologie des Organisations) « L’échec d’un dispositif fondé sur la coopération interdisciplinaire : le cas du dépistage organisé du cancer colorectal »

12h30-14h00 : Pause déjeuner (le déjeuner est offert sur place à condition de s’inscrire en amont à la journée d’étude)

Après-midi : Discussions entre acteurs « Sciences Humaines et Santé »

14h00-15h30 : Discussion avec l’association SH&S (Sciences Humaines et Santé)

Pause : 15 minutes

15h45-16h30 : Vie de groupe – discussion sur la création du site internet | réservée aux membres du groupe de jeunes chercheur-e-s « Cancers et SHS », inscription libre sur demande, contact : groupecanceretsociete@gmail.com

Comité d’organisation : Alvaro CARRANZA (EHESS) Thibaud POMBET (EHESS/CADIS)

Adresse de contact : cancers.interdis@gmail.com

Programme

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Photo du profil de Thibaud Pombet

Thibaud Pombet

Lire davantage d'articles de cet auteur